Le Testament des Templiers de Glenn Cooper

1129. Lors du Concile de Troyes, Bernard de Clairvaux, directeur de conscience des cisterciens, joue de tout son pouvoir pour faire reconnaître par l’Église l’Ordre des Templiers, avant de militer activement pour la tenue de la deuxième croisade en Terre Sainte. 2010. Ruac dans la région de Sarlat. Par le plus grand des hasards, un étrange manuscrit médiéval est retrouvé, dissimulé dans les murs d’une abbaye cistercienne. C’est la confession d’un moine, le frère Berthomieu, datée de 1307, l’année où, sur ordre de Philippe Le Bel, les Templiers furent arrêtés et emprisonnés. Hugo Pineau, restaurateur de livres anciens, et Luc … [Lire la suite]

Le petit village de Saint-Rémy-de-Salers fut, autrefois, une place templière…

En dépit du temps qui passe, le souvenir des Templiers à Saint-Rémy-de-Salers est resté dans les mémoires et quelques vestiges de ce lointain passé existent encore aujourd’hui. S’il est une épopée de l’Histoire qui a toujours suscité la curiosité, c’est bien celle des Templiers, Ordre créé en 1128 pendant le concile de Troyes, mené par le Pape Honorius II et Bernard de Clairvaux. Un des sites les plus importants sur lequel les Templiers s’installent en Auvergne est Carlat, forteresse perchée sur un pic rocheux dont la forme massive et impressionnante rappelle celle d’un vaisseau. Elle est déjà place forte quand, … [Lire la suite]

Les derniers mystères des Templiers

18 mars 1314. Jacques de Molay, dernier grand maître, meurt sur le bûcher. L’ordre du Temple, fondé vers 1119, disparaît et entre dans la légende. Aujourd’hui, le sujet fascine encore chercheurs et historiens. Sur le trésor, l’organisation ou la disparition des Templiers. Arnaud de la Croix tente d’éclaircir ses derniers mystères. Si les Templiers n’avaient pas été les moines soldats que l’on a souvent décrits ? Si l’ordre n’avait été qu’un « surgeon », un épiphénomène, né et mort avec les croisades ? Si le reniement du Christ, auquel étaient contraints les Templiers lorsqu’ils étaient reçus dans l’ordre, n’était qu’une … [Lire la suite]

Hugues de Payns a désormais son buste

Troyes – Dédié au fondateur de l’ordre des Templiers, le musée Hugues-de-Payns est né de l’initiative de passionnés désireux de donner un éclairage particulier à ce personnage historique, trop peu connu du grand public. À partir des traces archéologiques évoquant la présence des Templiers sur le territoire – et notamment à partir des photos, vues du ciel, de l’ancienne commanderie réalisées à la suite d’un sondage archéologique -, les fondateurs du musée ont tenté de retracer les origines et le parcours du premier Templier. Un parcours qui s’est un peu précisé mercredi dernier, à la suite de la redécouverte du … [Lire la suite]

Quand les frères Templiers étaient dans la Nièvre

Sept siècles après la disparition du dernier Grand Maître de l’Ordre du Temple, la Nièvre conserve des témoignages architecturaux de l’histoire rurale de l’Ordre. On les imagine fièrement juchés sur leurs montures. Caracolant sur les chemins du Nivernois. Et portant l’habit blanc marqué de la croix rouge pattée. La réalité était toute autre dans les commanderies templières du territoire nivernais. Ces établissements ruraux, certes, assuraient en partie le financement de l’Ordre. Mais sans doute n’ont-il pas vu beaucoup de chevaliers en armes. L’habit, là, c’était plutôt la robe de bure. Car, mis à part le commandeur, les frères étaient moines, … [Lire la suite]