Oisemont : il a creusé l’histoire des souterrains et des templiers

Jean-René Blin vient de sortir, aux éditions Paillart d’Abbeville, un livre d’érudit intitulé « Les souterrains et les Templiers à Oisemont et sa région ». A priori rien ne prédestinait Jean-René Blin, qui fut professeur de sport pendant 40 ans au collège d’Escarbotin et aujourd’hui en retraite à Saint-Blimont, à devenir écrivain sur le tard. Si ce n’est sa soif de connaissance qui l’a poussé à suivre régulièrement les conférences données par la société d’émulation d’Abbeville à laquelle il a fini par adhérer. Sollicité par ses pairs, il en est même devenu un conférencier, en 2010, livrant ses connaissances sur … Lire la suite →


Formation sur les terres templières et hospitalières

La mairie de Sainte-Eulalie-de-Cernon a ouvert les portes de la commanderie à près de 70 ambassadeurs qui se sont rendus le 7 novembre à Sainte-Eulalie-de-Cernon en Aveyron pour participer à la journée de formation consacrée aux templiers et hospitaliers et leur rôle dans le façonnement des paysages de l’agropastoralisme sur le territoire inscrit au Patrimoine mondial. Organisée par l’Entente des causses et des Cévennes en partenariat avec le conservatoire Larzac templier et hospitalier et l’office de tourisme Larzac et Vallées, cette rencontre fut l’occasion pour les participants d’échanger sur la saison 2014 et de faire part de leurs idées pour … Lire la suite →


13 octobre 1307 : l’arrestation des Templiers

13 octobre 1307 : l'arrestation des Templiers par Europe1fr


Un lieu chargé d’histoire… et de mystères

Comme son nom l’indique, la commanderie des Templiers de Bure fut longtemps l’un des fiefs de l’ordre du même nom, qui disparut en 1307 sous le règne de Philippe le Bel. Quelques lignes ne suffisent pas à retranscrire l’histoire du monument parfaitement relatée sur le site dédié (www.commanderie-bure-les-templiers.com). En revanche, Amaury Sabatier aurait souhaité que des fouilles archéologiques puissent être menées sur le site, notamment à l’occasion de la réfection de l’église Saint-Julien, adossée à la commanderie. « Nous savons que, sous la commanderie, mais aussi sous l’église, il existe une nécropole », confie le résident des lieux. « Selon … Lire la suite →


Bure-les-Templiers : il consacre sa vie à la ‘‘commanderie’’

En 2006, Amaury Sabatier rachetait les ruines de l’ancienne commanderie de Bure-les-Templiers. Son objectif : redonner vie à un site complètement laissé à l’abandon ces dernières décennies. Rien ne prédestinait Amaury Sabatier à se lancer dans ce qu’il considère aujourd’hui comme le « chantier d’une vie ». Mais alors rien du tout. Relieur de livres anciens, originaire de la région d’Is-sur-Tille, passionné d’histoire, mais pas vraiment ami des parpaings et du ciment, ce jeune quadragénaire est pourtant tombé amoureux d’une véritable ruine : l’ancienne commanderie de Bure-les-Templiers, dont les premières fondations datent du Xe siècle et qui fut longtemps l’un … Lire la suite →


Quand l’histoire des templiers se mêle aux vendanges du Mas Deu

C’est dans un lieu chargé d’histoire que se déroule chaque année à Trouillas, dans les Pyrénées-Orientales, les vendanges du Mas Deu. La propriété viticole est située à proximité des ruines de la Commanderie des Templiers, l’ordre qui aurait inventé les premiers vins doux naturels. Les revenus de la Commanderie du Mas Deu, au 13ème siècle, provenaient en premier lieu de la terre et de l’élevage. Cependant, l’exploitation agricole primera sur l’élevage qui sera rejeté dans les zones montagneuses et excentrées du Vallespir. La plus grande partie des revenus provenaient donc de l’exploitation directe des réserves seigneuriales conséquentes surtout autour du … Lire la suite →


Vienne au crépuscule des templiers de Roger Lauxerois

En 1308, le pape Clément V choisit la ville de Vienne pour réunir un concile général qui devait clore les procédures engagées contre l’ordre des templiers et ses membres. Que représentait alors cette petite cité épiscopale qui aux portes du royaume de France se maintenait pourtant encore dans la dépendance de l’Empire romain germanique ? Dépendance qui du fait de l’éloignement ne portait pas ombrage à l’autorité de son archevêque. Pourtant l’Eglise de Vienne n’était pas des plus riches. La ville tirait certes avantage de sa situation sur le Rhône que l’on pouvait traverser grâce à un pont en pierre … Lire la suite →


La Commanderie des Templiers de l’Ormeteau

Reuilly. La préceptor (nom donné aux commanderies par les Templiers) s’est installée dans ce château fort en 1135. Les fenêtres ont été ouvertes à la Renaissance. Ce château a été occupé de 1135 à 1309 par les Templiers, puis de 1323 à 1790 par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Aujourd’hui, c’est une propriété privée de M. de La Rochefoucault. Il ne reste que le château central devant la façade duquel on perçoit l’emplacement d’une petite chapelle, du four à pain, du puits, du pigeonnier et des douves. On accédait à l’étage habitable par une échelle jusqu’en 1400, puis par … Lire la suite →


Normandie, une terre inconnue au royaume des Templiers

Tourisme. Le dépaysement est souvent à portée de main. Dans « Normandie terre inconnue », (re)découverte des sites de la région. Aujourd’hui, la commanderie des Templiers de Chanu. Un portail en fer forgé. À hauteur d’hommes, un écriteau : « Veuillez sonner pour avertir de votre présence ». Chaque visiteur s’active et agite la cloche, à l’ancienne. Des bancs accueillent agréablement ceux qui franchissent la porte. Le maître des lieux, en tenue de chevalier fait le reste. Le charme historique opère dans cet écrin de verdure entre la chapelle, et l’ancienne porte d’entrée, plus vaste cette fois, de la commanderie … Lire la suite →


Entre Hénin-Liétard et Dourges, l’empreinte des templiers

L’ombre des templiers plane à jamais sur le nord du territoire héninois. En ce secteur aux confins de Dourges et de son hameau de Bourcheuil, des terres agricoles portent aujourd’hui encore le nom des « Templiers », perpétuant le souvenir de la Maison du temple à propos de laquelle la chronique a finalement retenu bien peu de chose, la mémoire collective et les légendes orales y ayant parfois suppléé. Il faut rappeler que l’Ordre du Temple fut fondé le 25 décembre 1119 par deux chevaliers du nom d’Hugues de Payens (un Champenois) et Geoffroy de Saint-Omer (Audomarois comme son nom … Lire la suite →